Notre actualité

Un nouvel accompagnement pour les ménages ayant de faibles ressources : le Chèque énergie

Un nouvel accompagnement pour les ménages ayant de faibles ressources : le Chèque énergie

Vendredi 13 Avril 2018

L’Etat met en œuvre un nouveau dispositif soumis à revenus, le « chèque énergie » pour lutter contre la précarité énergétique.

Comment savoir si vous être éligible ?

Vous n’avez aucune démarche à faire.

Votre déclaration de revenu, que vous soyez imposable ou non, permettra de déterminer votre éligibilité au chèque. En cas d’avis favorable, ce dernier vous sera envoyé, directement chez vous, avant le mois d’avril de l’année suivante.

 Ce chèque est envoyé une fois par an. Il vous permettra de payer vos factures électriques (EDF) ou de réaliser des travaux ayant une relation avec la rénovation énergétique dans votre habitat, à la seule condition, que ces derniers soient réalisés par un professionnel RGE (reconnu garant de l’environnement).

Pour plus d’info :

www.chequeenergie.gouv.fr

Des fouilles archéologiques hors du commun au Carbet avant la construction d’immeubles

Des fouilles archéologiques hors du commun au Carbet avant la construction d’immeubles

Samedi 31 Mars 2018

Un projet de construction d’immeubles à l’angle de la place Jules Grévy et de la rue Pory-Papy, ainsi qu’à l’angle des rues Doume et Perrinon, a nécessité un diagnostic archéologique prescrit par l’Etat.
Cette opération a permis de découvrir des vestiges amérindiens et modernes. Ainsi, le Service Régional de l’Archéologie (SAR) a prescrit une fouille préventive sur deux parcelles de 537 et 240 m².

La Ville du Carbet a déjà mentionné plusieurs sites précolombiens du Saladoïde cédrosan moyen-récent et du Troumassoïde (350 à 1500 ap. J.-C.). Cette longue période a pu être évaluée par rapport aux nombreux fragments de poterie et à leur localisation au-dessus des traces de l’éruption volcanique P3 (vers 60 ans av. J.-C.), et au-dessus de celle de l’éruption P1 (vers 1300 ap. J.-C.). Les deux parcelles fouillées ont permis pour la première fois d’observer l’organisation d’un habitat précolombien. Ces découvertes sont donc majeures pour l’histoire du Carbet, et plus largement pour celle de la Martinique. L’étude d’un mobilier important réalisé essentiellement en céramique, donnera des informations sur le mode de vie des habitants du Carbet avant et après la colonisation. Ont été notamment remarqués des vestiges de platines à manioc, de coupes et de bols richement décorés (incisons, gravures peintures blanche, rouge ou orange).On retrouve un modelage avec des petites papules (boutons) et des adornos (éléments décoratifs zoomorphes ou anthropomorphes sur les bords des céramiques). Des outils tranchants découverts ont probablement été fabriqués avec des galets volcaniques. D’autres objets en pierre, petits éclats de silex ou de jaspe rouge observés sur les sites, ont peut-être servi à râper le manioc. Des vertèbres de poissons et des conques de lambi découvertes sur les deux parcelles, ont certainement été utilisées pour la fabrication de haches. La fouille archéologique atteste que les Amérindiens consommaient des produits de la mer, en plus des iguanes et oiseaux. Des trous de poteau indiquent la présence de constructions amérindiennes successives au bourg du Carbet. Plus d’un dizaine de sépultures amérindiennes y ont été retrouvées, ce qui est extrêmement rares en Martinique.

S’il n’a pas été accrédité historiquement que la quatrième expédition de Christophe Colomb ait accosté sur la plage du Carbet, il a en revanche été prouvé que les premiers colons français ont débarqué en 1635 au Carbet. Les deux sites fouillés ont permis de voir plusieurs niveaux de constructions maçonnées datant entre le XVIIe et le XXe siècle. Les premiers bâtiments construits en pierre ont été au fil du temps remplacés par des maisons en bois traditionnelles. Ils avaient au départ des toitures en ardoise, en tuile écaille et mécanique, puis en tôle ondulée. De la vaisselle en céramique et en verre, des ferrures, des pièces de monnaie, des pipes en terre cuite, de la faune, des billes et pièces de domino en os de l’époque moderne, ont aussi été découvertes sur les deux sites fouillés par le bureau d’études EVEHA (Etudes et Valorisation Archéologiques).


Source : EVEHA
Photo et article : Corinne PLANTIN


Les éoliennes de Grand Rivière sont arrivées !

Les éoliennes de Grand Rivière sont arrivées !

Vendredi 30 Mars 2018

Durant le mois de mars  2018, les éoliennes du projet de ferme éolienne de Grand Rivière sont arrivées sur le port autonome de Fort-de-France.

Ces machines pour l’instant entreposées au sol, seront bientôt livrées dans la commune du grand nord de la Martinique afin d’alimenter la Région en électricité « dite propre ».

Plus d’informations concernant ces éoliennes sur l’article de la Kaz pawol n°15


Forum des métiers : Les collégiens s’intéressent aux métiers du BTP

Forum des métiers : Les collégiens s’intéressent aux métiers du BTP

Jeudi 29 Mars 2018

Les forums des métiers organisés par les collèges sont des moments privilégiés pendant lesquels les jeunes se renseignent sur les carrières qu’ils pourraient entreprendre. En amont, les enseignants et le BDI Orientation (Bureau de Documentation et d’information) et  organisent et préparent les élèves à la rencontre des professionnels.

Ainsi, le vendredi 23 mars 2018, le CAUE a été invité par le corps enseignant du collège François Auguste Perrinon à Fort de France, afin de présenter les métiers du BTP. La nouvelle directrice du CAUE, Jill Joseph-Rose, ingénieure géotechnicienne a donc présenté son métier, son cursus universitaire et les différents postes occupés au cours de sa vie professionnelle.

Les groupes d’élèves se sont succédés toutes les demi-heures. Ils ont été très attentifs et curieux vis-à-vis de son métier et des différents métiers du milieu du BTP. Un grand nombre de collégiennes semblaient intéressées par ce milieu !

Au total, une quarantaine d’élèves a été renseignée.

Le CAUE a été très satisfait de cette rencontre avec la jeune génération car il est important de connaître leurs besoins et leurs aspirations pour le futur de la Martinique.


Accessibilité : A Rivière-Salée, les participants d’une épicerie sociale s’informent auprès du CAUE

Accessibilité : A Rivière-Salée, les participants d’une épicerie sociale s’informent auprès du CAUE

Vendredi 09 Mars 2018

La cellule « Habitat et accessibilité » du CAUE a participé mardi 06 mars 2018 à une rencontre destinée aux personnes faisant partie d’un programme d’accompagnement des familles en difficulté initié par le Secours Catholique. Il s’agissait de les sensibiliser aux problématiques liées à l’accessibilité et à l’adaptation des logements en Martinique. Devant une petite assistance studieuse, Michel Bucher, conseiller au CAUE a présenté la notion de handicap, la loi du 11 février 2005 , mais aussi des exemples d’aménagements possibles ainsi que les gestes à adopter au quotidien favorisant la sécurité et le bien-être des personnes. Ce moment d’échanges a été l’occasion de rappeler l’implication du CAUE à travers sa mission d’assistance aux particuliers et aux professionnels, dans l’amélioration de leur autonomie.
D’autres actions de ce type sont prévues durant les prochaines semaines sur plusieurs communes du Sud. Le CAUE abordera également à ces occasions les économies d’énergie possibles dans l’habitat.

La petite histoire des épiceries solidaires
Il y a quinze ans naissait en France, l’Association Nationale Des Epiceries Solidaires (ANDES) partant du constat suivant : ≪…La nourriture est dans notre société un plaisir, un acte social de convivialité et de partage. Il parait alors indispensable d’offrir a des personnes en situation d’exclusion une nouvelle forme d’aide alimentaire capable d’allier le choix, la qualité, le respect du gout, des cultures et des habitudes… ≫. Il ne s’agissait plus de donner mais aussi d’accompagner des personnes en difficulté économique dans leurs projets. Ainsi, les épiceries sociales et solidaires se sont développées en France à la fin des années 1990. Elles ont d’abord été portées par des Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS), puis par des collectifs d’associations ou par des initiatives citoyennes.

La boutik Bô kay vous connaissez ?

Nous avons rencontré Monsieur Charles Mondésir, animateur à la délégation de Martinique du Secours Catholique.

CAUE : C’est quoi la BBK ?

Charles Mondésir : C’est la Boutik Bô Kay, une épicerie sociale itinérante. Nous avons une épicerie fixe à Fort de France qui fonctionne depuis 2002. Le principe est que les familles adhèrent pour 4 mois à un programme d’accompagnement.  Nous nous sommes rendus compte qu’au bout de 2 mois, il y avait moins de fréquentation, parce que payer le transport aller-retour entamait le budget déjà restreint des familles dans la boutique. En résumé l’opération n’était pas rentable pour elles, d’où la désaffection. D’où, l’idée d’aller vers les personnes participantes à ce programme en créant la Boutik Bo kay, une boutique itinérante et de proximité pouvant leur apporter une alimentation équilibrée.

CAUE : Qui peut venir à la BBK ?

CM :
Ce sont des personnes triées sur le volet. Tout le monde peut nous solliciter. Les demandes passent devant une commission dont les critères principaux sont le reste à vivre et la condition de la famille. Il faut également que le demandeur ait un projet de vie réalisable dans les 4 mois durant lesquels il adhère à la boutique sociale. Ce projet peut être l’achat d’un matériel, d’électroménager, ou même un projet de voyage. Ainsi, la boutique accompagne les familles en leur permettant d’acheter de la nourriture à 30% du prix du marché et à compenser les dépenses qui concernent le projet défini au départ en leur donnant le complément.

CAUE : Des professionnels de milieux divers sont sollicités par la BBK ? Pourquoi ?

CM :
Notre objectif est d’apporter des informations qui peuvent servir au quotidien à ces familles. Par exemple, le CAUE apporte des informations sur leur habitat, comment le gérer, que faire pour mieux y vivre,  comment l’organiser au mieux en fonction de ses moyens et de ses besoins, comment faire des économies d’énergie, comment prévenir une éventuelle incapacité ou un handicap. En s’engageant pour 4 mois, les familles acceptent de participer à différentes rencontres d’information et de sensibilisation, nécessaires selon nous pour mieux gérer l’avenir.

Secours catholique
Coordonnées

20 rue Robespierre
Terres-Sainville
97200 Fort de France
Tél. : 0596 63 50 94
martinique@secours-catholique.org

CAUE
Cellule « Habitat et Accessibilite »
Michel BUCHER
31, avenue Pasteur 97200 Fort de France
Tél.: 0596 70 17 60
michel.bucher@caue-martinique.com

La Mouïna n°16 : Spécial risque cyclonique est en ligne ! Téléchargez-la !

La Mouïna n°16 : Spécial risque cyclonique est en ligne ! Téléchargez-la !

Jeudi 25 Janvier 2018

Suite aux récents événements météorologiques qui ont fortement impacté le cadre de vie de plusieurs îles des Antilles en 2017, le CAUE Martinique a consacré
le numéro 16 de La Mouïna Martinique au phénomène cyclonique. Sommes-nous prêts à affronter des cyclones de plus en plus destructeurs en Martinique et plus largement dans la Caraïbe ? Ce numéro est l’occasion de mettre en avant les mesures de prévention existantes et nos capacités de résilience par rapport aux ouragans qui risquent d’être de plus en plus puissants à cause du réchauffement climatique. C’est également l’opportunité de montrer
le regard de différents acteurs sur le phénomène cyclonique. Ce numéro a été réalisé dans le cadre des 40 ans de la loi du 3 Janvier 1977 sur l’Architecture qui a créé les Conseils d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE).
Bonne lecture à tous !
Pour télécharger la mouïna Martinique spécial risque cyclonique

La lettre d'information KAZ PAWOL #14 est en ligne !

La lettre d'information KAZ PAWOL #14 est en ligne !

Mercredi 11 Octobre 2017

Nous vous invitons à parcourir notre lettre d'information Kaz pawol n°14.Au sommaire, les actualités du CAUE mais aussi celles des domaines de l'architecture, urbanisme, environnement, maitrise de l'énergie, patrimoine....Kaz Pawol s'adresse à tous ceux qui s'interessent au cadre de vie.
Bonne Lecture !
Pour télécharger le KAZ PAWOL N°14

 Journées du Patrimoine : Le CAUE présente une exposition et une étude sur nos fontaines

Journées du Patrimoine : Le CAUE présente une exposition et une étude sur nos fontaines

Vendredi 08 Septembre 2017

Centrales, adossées, monumentales en bornes ou historiques, les fontaines sont des patrimoines hydrauliques qui animent notre cadre de vie. Elles servent de repères spatiotemporels depuis plusieurs décennies, voire plusieurs siècles, dans le territoire martiniquais.
Le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement de la Martinique a souhaité à travers cette étude valoriser ces patrimoines hydrauliques à conserver. Il propose dans une première partie une approche historique et technique des fontaines, afin de savoir quand elles se sont développées dans le monde et notamment en Martinique, mais aussi dans l’optique de comprendre leur fonctionnement, leur typologie et leurs rôles.
La deuxième partie de cette étude est consacrée à une approche spatiotemporelle dans laquelle sont présentées des fontaines martiniquaises accessibles datant d’avant le XXe siècle que l’on peut toujours voir dans nos paysages, mais aussi celles qui ont disparu, qui sont peu accessibles ou qui ont été transformées au fil du temps.
Enfin, la dernière partie de cet ouvrage présente, d’une part, les fontaines contemporaines et accessibles datant du XXe siècle à nos jours, d’autre part, un volet intitulé « Conseils et perspectives ».
Le petit patrimoine bâti que constituent les fontaines doit être protégé et transmis aux générations futures.

  • L'exposition " Autour des fontaines de la Martinique sera visible du 15 au 22 septembre 2017 au siège du CAUE (sauf samedi et dimanche) de 8 à 13 heures.
Renseignements : 0596 70 10 10
contact@caue-martinique.com

12345»

Votre CAUE est aussi sur Facebook !!!

07/04/2018

Aimez et visitez notre page
Page relayant les actions de sensibilisation, et d'information du CAUE mais aussi toute l'actualité liée au cadre de vie en Martinique et en France.

Reçevoir des conseils en architecture gratuitement avec le CAUE

06/04/2018

Vous construisez, renovez ou aménagez...

Vous pouvez consulter un architecte-conseiller au siège du lundi au vendredi sur rendez-vous.

Vous pouvez aussi vous rendre dans l'une de nos permanences architecturales gratuites en mairie, en partenariat avec la communauté d'agglomération Espace Sud :

Vendredi 06 avril au Diamant

Vendredi 20 avril à Rivière-Pilote

Vendredi 04 mai au Marin

Vendredi 18 mai aux Trois-ilets.

Renseignements :

PERMANENCES EN MAITRISE DE L’ENERGIE

06/04/2018

Le CAUE propose des consultations en Maitrise de l'Energie :
sur rendez-vous,  au siège du CAUE, du lundi au vendredi matin de 9 à 13 h et les lundi, mardi et jeudi après-midi de 14 à 17 h,
sans rendez-vous, de 09 à 12 heures en mairie :

  • le mercredi 25 avril au Robert au Service Urbanisme
  • le jeudi 03 mai au Morne-Rouge au CCAS
  • le mardi 10 mai à Sainte-Marie au CCAS.
 
Contactez notre conseiller "Habitat et MDE", Jérémie Brena au 0596 70 17 60


Renseignements :