A l’ombre des arbres

Quoi de plus agréable que de s’installer sous un arbre et profiter de son ombrage pour y déjeuner, se reposer, se rencontrer, méditer ou contempler la nature ? Ailleurs comme sous nos latitudes, c’est bien plus agréable et énergisant que sous un parasol qui, s’il protège du soleil, n’a rien de comparable avec la nature en termes de fraicheur.

Eveil des sens

Certes, nous vivons essentiellement dans une société centrée sur l’image et donc sur la vision. Nous percevons et analysons en priorité par nos yeux. Et s’il n’y a plus d’images, nous nous déconnectons ou perdons l’attention facilement. Or, c’est pourtant à travers nos cinq sens que nous vivons l’essentiel de nos expériences sans pour autant en avoir toujours conscience. L’expérience que nous offre la nature en est un très bel exemple. Se promener ou s’installer à l’ombre des arbres nous donne l’opportunité de vivre une expérience multisensorielle qui implique notre être, des pieds à la tête. Tous nos sens sont mis en éveil par l’odeur terreuse de l’humus et les effluves des essences plantées, par le bruit du vent dans les feuilles, par la lumière du soleil à travers les feuillages qui crée des jeux d’ombres et de lumières. Il ne nous reste alors qu’à enlacer l’arbre qui nous accueille et à gouter de son fruit s’il existe pour que l’expérience soit complète.
Comme nous le rappelle le poète Daniel Thaly, qui a bercé par ses mots plusieurs générations, nous sommes aussi nés « sur une île amoureuse du vent, où l’air a des odeurs de sucre et de vanille […] ». Exilé à Paris, il écrit « C’est pourquoi toujours mes rêves reviendront […], vers les arbres heureux qui parfument ses monts, dans le balancement des fleurs et des feuillages. Et c’est pourquoi du temps des hivers lamentables, […] dans les jardins de France où meurent les érables, j’ai chanté ses forêts qui verdissent toujours ». En Martinique, notre privilège est grand et cela toute l’année !

« Se promener ou s’installer à l’ombre des arbres nous donne l’opportunité de vivre une expérience multisensorielle qui implique notre être des pieds à la tête.»

Prérequis

Pour faire le bon choix et profiter rapidement d’une ombre optimale, il faut veiller à ce que votre terrain réponde aux besoins de l’arbre. De quoi a donc besoin un arbre ? D’eau, de lumière et d’éléments minéraux qu’il puisera en grande partie dans le sol. Il a aussi besoin de respirer. Ainsi, prendre en compte l’espace dans lequel on l’implante est primordial. Une fois ces besoins primaires assurés, l’arbre n’a en principe pas besoin de l’homme pour évoluer.

Avant de planter, il est donc judicieux de :

  •  s’informer de l’envergure et de la croissance du système racinaire, du tronc et du houppier une fois adulte,
  • prendre en compte le voisinage, s’il existe. Celui-ci peut être gêné ou mis en danger par une plantation mal calculée,
  • tenir compte des modifications des conditions d’ombrage et de prise au vent de notre individu. L’abattage, l’élagage d’arbres voisins, la démolition ou la construction d’un bâtiment sont des faits qui peuvent perturber l’activité de photosynthèse,
  •  éviter le désherbage chimique, les piétinements, le feu à proximité, les animaux domestiques qui peuvent altérer les écorces,
  • élaguer ou de tailler avec discernement et que si c’est nécessaire. Sans oublier que chaque taille peut être un traumatisme pour l’arbre.

Une fois, cette base assurée, on peut avec le temps et de la patience profiter des essences locales ou importées. Arbres parasol, arbres fruitiers et autres épices, les arbres que nous plantons peuvent joindre l’utile à l’agréable. Découvrez en téléchargement  quelques arbres à planter dans le jardin ou dans les espaces publics aménagés ou naturels. Des arbres qui permettent de profiter d’une ombre optimale.

A l’ombre des arbres parasol du péyi

A l’ombre des arbres fruitiers et autres épices du péyi

Calendrier des permanences

Newsletter logotype Kaz pawol